24/03/2007

L'oisillon du Merle

Le printemps est de retour, peut-être au cours d'une balade vous trouverez plaqué au sol un jeune Merle. 

 

                                

merle_noir_nibo_1p

 

 La sortie du nid est une période critique pour les jeunes merles...  Ne sachant ni se nourrir ni voler, ils sont encore dépendant de leurs parents qui continuent à les nourrir.  Par terre, plaqués au sol, leur seul chance de survie est de rester immobile pour passer inaperçus.

 

merle_noir_luca_3p

 

 

Les prédateurs sont nombreux, rapaces, petits carnivores, chats, chiens...  Il est tentant de les prendre chez soi et d'essayer de les nourrir, mais ils ont plus de chance de survivre en étant nourris par les parents au sol que d'être nourris artificiellement et vaguement apprivoisés par nous...

 

La meilleure attitude est de ne pas y toucher, ou au plus, de le déposer délicatement sur une branche haute pour le rendre moins accessible!  Ses parents ne sont jamais loin et épient le départ du perturbateur (nous) pour venir nourrir l'oisillon.

 

 

 

20:12 Écrit par climax dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : merle, oisillon, photo, nature, predateurs |  Facebook |

10/03/2007

Enclume de Sitelle

En regardant attentivement le tronc d'un chêne on pourra peut-être y trouver une faîne ou un noisette coincée dans un pli de l'écorce....

 

IMG_0458

C'est donc l'enclume de la Sitelle torchepot.....

 

sittelle_torchepot_cegi_2p

 

 

Elle coince le fruit dans l'écorce pour pouvoir en extraire la graine avec son bec...

 

 
 
La Sitelle est pleine de caractère, nerveuse, toujours en mouvement... Elle est capable de descendre un tronc la tête en bas.  Elle niche dans les trous d'arbre abandonnés et elle a la particularité de maçonner l'ouverture de son nid avec de la boue humide, et ce pour adapter le diamètre à sa taille.... 
 
 
                                             sittelle_torchepot_yvth_4p                 
 

 

On la reconnait facilement à son dessous chamois et le dessus gris-bleu, son masque de zorro noir et sa capacité à descendre un tronc la tête en bas.

21:03 Écrit par climax dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sitelle, nid, faine, photo, nature |  Facebook |

27/02/2007

 Mulot,musaraigne et campagnol

Voici 4 moyens de différencier la musaraigne du campagnol et du mulot.

 

mulot_1

 

 

 

 

 

 

 

Le mulot... et ses traces!

 

 

mulotrac

 

 

La musaraigne....

 

musaraigne_1       

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et le campagnol...   et ses crottes!
 
campagnol_des_champs_2

 

 

Campagnol

 

crotte_de_campagnol_agreste

 

 

 

 

 

 

                                  Musaraignes         Campagnols          Mulots

 

Ordre                         Insectivores          Rongeurs              Rongeurs

 

Museau                      Pointu                   Arrondi                Allongé

 

Oreilles                       Petites                  Petites                  Grandes

 

Yeux                           Petits                   Moyens                Grands        

 

25/01/2007

Angiospermes

Un peu de théorie, ce n'est pas toujours gai mais c'est bon à savoir....

 

Une angiosperme est une plante feuillée, pourvue de racines et de tissus vasculaires (bois et liber), se reproduisant par graine et dont les ovules sont enfermés dans un ovaire clos.

 

Les angiospermes comprennent 2 classes:

 

- Les dicotylées: graines contenant généralement 2 cotylédons*,  elles ont les feuilles à nervures ramifiées et leurs organes floraux sont composés de 4 pièces (ou multiple) ou 5 pièces (ou multiple).

 

Ex: le hêtre, le géranium, le lamier,...

 

  hetre2capitatum_atomic_snowflake_01-60x75-60x75img-3329
 
 

 

- Les monocotylées: graines contenant généralement 1 cotylédon,  feuilles à nervures parrallèles, jamais de bois secondaire et les organes floraux sont composés de 3 pièces (ou multiple)

 

Ex: le lis, le froment, le poireau....

lis%20asiatiques
poireau

* le cotylédon est la 1ere feuille de la plante déjà présente dans la graine.

30/12/2006

Armoise commune

Une plante que l'on rencontre très couramment chez nous... Elle est tellement courante que l'on y prête pas assez d'attention... Je veux parler de l'Armoise commune.

 

0666_13

 

 

C'est une plante de la famille des Marguerites.  Elle est vivace, elle peut atteindre 1,50m et elle est peu odorante.  Ses fleurs peuvent être roses, blanches ou crèmes.  On peut la voir de juin à novembre dans les talus, endroits herbeux.  Son nom fait référence à Artèmis, et elle a le don de soigner les troubles de la féminité comme les règles douloureuses, les troubles de la monopause, etc... On peut la consommer sous forme de teinture, d'huile, de poudre ou de vin.

 

artemi02

 

 

Lorsque vous la verrez, ça vaut la peine de retenir son nom ARMOISE. Artemisia vulgaris.

 

15:33 Écrit par climax dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : armoise, plantes, photo, talus, vertus |  Facebook |

22/12/2006

Rougegorge

 

ErithacusRubecula3

 

Le rougegorge familier, petit passereau bien connu de chez nous.  Je pense qu'on ne sait pas le rater, d'autant plus qu'il est craintif mais pas farouche.  Si vous en croisez un en forêt et que vous stoppez, vous pourrez l'observer à quelques mètres.  Mais sous ses aires de gentil petit oiseau, il cache un fichu caractère à défendre son territoire.

 

  Il ne tolère aucune intrusion de la part de ses congénères.  A tel point paraît-il que lorsque la femelle veut approcher son futur conjoint, elle doit faire son approche de côté pour cacher son plastron orange, sinon la mâle pourrait l'attaquer en pensant à un intru  qui en voudrait à son territoire. 

 

 Une petite expérience non testée consiste à mettre un petit bout de chifffon orangé sur le territoire du rougegorge et on devrait voir un comportement agressif de sa part autours du chiffon.

18:39 Écrit par climax dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rougegorge, nature, photo |  Facebook |

Maladie de l'orme

Elle est causée par un champignon qui est véhiculé par les scolytes de l'orme.  Il vit dans l'aubier et il empêche le transport de l'eau et assoiffe l'arbre.  Il est maintenant très râre de trouver un orme à maturité chez nous, tellement il est répandu.  Il faut savoir que le champignon ne s'attaque qu'à des hôtes de plus de 3 ans.  Pour ma part, j'ai vu un orme à maturité intacte, du côté de Jodoigne-Souveraine.  Ce champignon s'appelle la graphiose de l'orme.

 

images

 

Un bon truc pour reconnaître l'orme est de regarder ses feuilles à la base assymétrique. Ces feuilles sont assez rugueuse au touché.  L'écorce est gris-brun à noire fortement crevassée qui ressemble bcp à celle du chêne.

 

18:21 Écrit par climax dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nature, photo, orme, graphiose |  Facebook |